LA PEXIE MAMMAIRE

LA PEXIE MAMMAIRE

Qu’est-ce qu’une ptose mammaire ?

Au cours des années, la plupart des femmes voient leur poitrine changer de forme et de taille. Les grossesses successives, l’allaitement, les variations de poids diminuent le volume glandulaire du sein. La perte de l’élasticité cutanée altère quant à elle son enveloppe. Qu’ils soient associés ou non, ces différents phénomènes sont responsables de la chute progressive de la poitrine : c’est ce que l’on appelle la ptose mammaire. Il y a donc déséquilibre entre contenant (l’enveloppe cutanée) et contenu (la glande mammaire).

La ptose mammaire peut être d’origine congénitale, naturelle ou acquise. Il arrive parfois qu’elle soit accompagnée d’une hypertrophie ou une hypoplasie mammaire. Trois grades sont décrits dans la ptose mammaire.

  • Grade 1 (ptose mineure) : le mamelon est au niveau du sillon sous-mammaire
  • Grade 2 (ptose modérée) : le mamelon est au-dessous du sillon sous-mammaire et au-dessus du plan passant par le point le plus déclive du sein
  • Grade 3 (ptose majeure) : le mamelon est au-dessous du sillon sous-mammaire et au-dessous du plan passant par le point le plus déclive du sein

Mastopexie : avec ou sans implant ?

La mastopexie ou le lifting des seins permet essentiellement de remonter les seins. Elle permet de retrouver une forme harmonieuse, par contre le volume final ne change pas. Souvent, après une grossesse et surtout après l’allaitement, il y a une involution de la glande mammaire, en plus de la ptose. Alors dans ce cas, la pexie mammaire peut s’associer à un implant pour restaurer le volume perdu ou alors pour augmenter le volume initial tout simplement.

Dans certains cas de ptose mammaire légère, le volume seul d’un implant permet de remonter les seins sans avoir besoin de faire des cicatrices supplémentaires que requiert une pexie mammaire.

Comment se passe l’intervention ?

L’intervention consiste à remodeler le sein, en déplaçant vers le haut l’aréole selon des mesures prédéterminée et l’excès de peau est reséqué. La glande est également remodelée pour obtenir un résultat plus esthétique. Différentes cicatrices sont possibles dépendant de l’importance de la peau à enlever. La méthode utilisée laisse au minimum une cicatrice péri-aréolaire, puis elle peut nécessiter une verticale et une horizontale dans le sillon sous-mammaire. Un pansement est mis en place après l’intervention. Vous aurez à porter un soutien-gorge de sport pendant 1 mois. Les cicatrices vont s’atténuer progressivement.

  • Durée de l’intervention: 2 heures
  • L’emplacement de l’incision: Dépend de la méthode utilisée
  • Hospitalisation: ambulatoire ou avec 1 nuit
  • Arrêt de travail : 1 semaine
  • Anesthésie Générale
  • Fils: entièrement résorbable

Quelles sont les types de cicatrices ?

La cicatrice péri-aréolaire, qui comme son nom l’indique est située autour de l’aréole. Elle est utilisée en cas de ptose mineure, car plus la ptose est importante, plus la résection cutanée est grande et nécessite de faire d’autres cicatrices.

En général, il faut faire une incision en forme de T inversé, c’est à dire une incision autour de l’aréole, une verticale et une dans le sillon sous le sein (la cicatrice a alors la forme d’une ancre marine) soit 3 cicatrices.

Dans certains cas une incision verticale au-dessous de l’aréole est suffisante permettant d’éviter la cicatrice horizontale.

Pexie et augmentation mammaire

Cette méthode combinant la mise en place d’implants mammaires et la pexie dans le même temps opératoire, concernes surtout les poitrines avec une perte de glandes mammaires. Dans ce cas, le but de l’intervention est double : remonter les seins, et augmenter leur volume. Cette intervention est très utile notamment en cas de séquelle après des pertes de poids importants, ou comme déjà mentionné, post allaitement. C’est une intervention techniquement complexe, qui nécessite une bonne expérience.

Pexie et réduction mammaire

Lors d’hypertrophie mammaire, l’intervention indiquée est une réduction mammaire. L’intervention est la même qu’une pexie mammaire, avec les mêmes cicatrices, mais avec une résection d’une partie de la glande afin de réduire le volume.

Les résultats définitifs sont observés quand ?

Le résultat définitif ne s’observe pas avant 3 mois, pour avoir la position et la forme finale. Quant aux cicatrices ça peut prendre jusqu’à 12 mois pour juger de l’aspect définitif.

Quelles sont les complications possibles de la pexie mammaire ?

  • Hémorragie : Il est prévenu par une hémostase soigneuse. Son apparition (tension douloureuse d’un sein volumineux) doit conduire à une reprise chirurgicale. C’est une complication qui survient immédiatement en post-opératoire.
  • Infection : Rare, elle est prévenue par une antibiothérapie prophylactique lors de l’intervention. Elle nécessite un traitement antibiotique. Et en cas d’infection de l’implant, l’infection est grave et implique une reprise chirurgicale pour retirer les prothèses le temps que l’infection soit maîtrisée.
  • Sérome : il s’agit de la complication la plus fréquente. C’est la présence de liquide séreux, qui peut être plus ou moins important. Il apparaît directement après l’intervention, et peut conduire à des ponctions répétées voire rarement à une réintervention pour drainage.
  • Accidents thrombo-emboliques : très rare dans ce type d’intervention. Prévenus par une mobilisation précoce.
  • Problèmes de cicatrices : déhiscence (désunion des cicatrices), élargies (hypertrophiques) ou pathologiques (chéloïdes)
  • Altérations de la sensibilité : notamment mamelonnaire, le plus souvent transitoire (six à dix-huit mois).
  • Pneumothorax : par brèche pleurale, il est exceptionnel.
  • Insuffisances de résultats : asymétrie résiduelle, mauvais positionnement de l’implant

L’aspect psychologique de toute intervention esthétique est très important. Cette intervention doit contribuer à vous sentir mieux dans votre peau. Le remodelage des seins se fait très souvent sans avoir le besoin d’ajouter des implants mammaires.

Si vous souhaitez être plus amplement informé sur le sujet, prenez simplement rendez-vous dans mon cabinet privé à Lutry. Lors d’une consultation détaillée, je peux vous informer des procédures et répondre à vos désirs personnels.